veronica_becce_bunga><

Le symbolisme du Bildstock

Bildstock à Semming (Moselle)
Des croix des champs, nommés Bildstock, bordent les chemins et les sentiers, qui furent jadis perdus, de la région inter frontalière du « Vieux Luxembourg » ou de l’ancien Comté du même nom.

Ces anciens et authentiques monuments traditionnels de l’art religieux datent pour beaucoup de la sortie du Moyen-âge, époque où tout relevait du sacré. Leur origine remonte certainement à beaucoup plus longtemps. Ils sont construits selon le schéma classique d’une triade, c'est-à-dire qu’ils sont formés de trois éléments d’un ensemble cohérent. La triade en question ici symbolise les trois stades dans l’élévation spirituelle de l’homme prenant pour modèle la passion du Christ.

Le socle cubique du monument ou le quadrilège est taillé dans un bloc de pierre, et symbolise la Terre et ses quatre points cardinaux. A sa pointe se dresse une bâtière arrondie ou un dôme aplati qui représente le ciel. Cette coupole protège une niche qui recueille une figuration de la scène de la Passion du Christ. L’ensemble sera encore, accessoirement coiffé d’un crucifix « fleurdelysé ». L’ensemble supérieur est taillé d’un seul bloc dans le granit où dans la pierre du pays.

Une colonne octogonale relie la tête du monument au socle et symbolise l’état intermédiaire ou le passage entre le Ciel et la Terre. C’est un fût à huit faces, parfois torsadé. L’octogone figure la « quadrature du cercle » et symbolise le passage du monde intermédiaire, le chemin de l’accomplissement de la réalisation spirituelle, chemin emprunté ici-bas et qui doit mener à l’illumination ou au Ciel. C’est l’axe du monde, analogue à une Tarîqa islamique ou encore à la voie de l’Evangile ou encore au Tao, mot qui signifie voie en chinois. C’est tout le symbole de la croix ou de la réalisation universelle de l’être. La quadrature du cercle n’est pas sans rappeler la couronne d’épine du Christ, mais aussi la couronne royale, celle des épreuves qui mènent à la sanctification.

On osera rapprocher ce symbole fort religieux qu’évoquent nos Bildstocks à celui de la tradition orientale qu’est le Wang du Tao. Wang signifie « Roi » et Tao signifie « la voie ». Jésus est le Christ-Roi, la voie.

La fonction royale est un symbole universel. Le roi est un pontife comme le rappellent également toutes les traditions. Il régule l’ordre social subordonné à l’ordre cosmique. La fonction royale est médiatrice, remplie de la grâce céleste, comme le rappelle la formule « par la grâce de Dieu », consacrée aux princes et aux souverains.

L’idéogramme chinois Wang traduit l’association de mot Roi-Pontife et reprend dans sa calligraphie schématiquement le symbole du Bildstock luxembourgeois. En effet Wang est composé de trois petites barres horizontales que traversent et relient entre elles un trait vertical comme l’illustre le croquis ci-dessous. Ces monuments sont donc des symboles universels. Ils suggèrent des vérités et elles appartiennent à l’humanité.
Schéma comparatif avec Wang du Tao
Schéma d'un Bilstock selon les règles traditionnelles de la composition d'une triade- Wang
Evolution du Bilstock
Evolution du Bildstock
Bildstock de Berg-sur-Moselle
Berg sur Moselle