Passons sur l'autre rive

passon sur l'autre rive
Quittons ces lieux et prenons la barque. Je guiderai tes pas.

D’une main ferme et rassurante, je saisis la tienne douce et hésitante. Tes doigts me serrent et ton cœur chavire déjà. Tes yeux m’appellent et m’interpellent. Te voilà, assise, sage et résolue. Tu ne protestes plus.

La vie est une passerelle, sur une mer, tantôt belle, tantôt déchaînée. Un voyage entre deux rives, avec ses dérives. Dans tes yeux se reflètent le tangage, le vent, la houle, les turbulences et un raz de marées peut-être, en souvenir d’un mauvais voyage ? Aie confiance !

Ta main dans la mienne se ranime. Les portes infernales se referment et glisse la barque sur le fil.