<

La Pierre de foudre

Suite du billet La pierre de foudre et les origines du forgeron.

Jadis, les armes, les couteaux, certains outils etc., portaient discrètement la marque d'une flèche. Une tradition qui s'expliquait en partie ainsi :

Née d’un orage foudroyant, la flèche symbolise la force fulgurante. Tel l'éclair, elle fend l’air, sa nature, comme le montrent ses ailettes. Venue du monde intermédiaire, pareille aux anges et aux oiseaux, elle est messagère de bonnes ou mauvaises nouvelles qui touchent nos cœurs ou les brisent. Celle de cupidon provoque parfois un coup de foudre... La flèche est une arme redoutable.

A l’origine, armée d’une pierre dure et taillée comme un diamant, on la nomma pierre de foudre. L’archer, sagattitore, donna son nom à la constellation  du Sagittaire.

Les pierres tranchantes des premières haches reprirent l'appellation de pierre de foudre. La découverte du minerai ouvra l’air de la métallurgie. Alors commença l’âge de fer et de l’acier avec ses déluges de feu que déclenchaient les « foudres de guerre ». Ainsi naquit l'industrie des armes qu'allait développer le maître des forges: le forgeron.
Dans notre langage populaire, luxembourgeois, la hache, d’Aax, trouve ses origines dans ascia, proche du (sanskrit) akhasa  qui signifie:  oeil, rayon, pénétrer, atteindre, passer à travers, comme l’axe du char de guerre.
A suivre.
 
Le coup de foudre
D'où l'expression du "Coup de foudre" ...